Propriété

En conception de base de données avec Merise, il y a des termes un peu barbare. Propriété est un de ces termes.

MCD Merise
À l’intérieur des entités et des relations, on trouve les propriétés (clic pour agrandir)
  • Une propriété est un « champ » de l’entité. Dans l’exemple ci-dessus, par exemple, on a l’entité « sejour » qui contient des propriétés qui commence par « sej_ ». Chaque propriété donne une information précise les données stockées liées à l’entité. Le contenu de chaque propriété varie pour chaque occurence. Ainsi « sej_datedebut » et « sej_datefin » varieront d’un séjour à l’autre ;
  • Chaque entité possède au moins une propriété ;
  • La première propriété d’une entité est un numéro unique, l’identifiant ;
  • Ces propriétés sont dites « atomiques » c’est à dire que c’est la donnée la plus fine que l’on trouve dans la base (il n’y a pas de sous-données aux propriétés) ;
  • Les propriétés se retrouvent aussi dans certaines associations (les CIM). Ici, c’est le cas avec « passecommande » qui contient 3 propriétés et avec « estreferent » qui contient 1 propriété ;
  • On dit que les entités et les CIM sont « porteuses » de propriétés.
  • On ne doit pas avoir de propriétés déductibles (c’est à dire qui se calculent). L’exemple « sej_duree » est un faux ami ici : il ne calcule pas la durée d’un séjour mais correspond à un libellé propre à l’entreprise (en fait un arrondi sur mesure de la durée réel afin d’être simple et parlant) ;
  • Par convention et pour simplification, on utilise des préfixes aux propriétés. Ça permet de s’y retrouver.

Une propriété est parfois nommée « attribut » ou « caractéristique ».