SIG Système d'Information Géographique

SIG

Un SIG ou Système d’Information Géographique est un outil informatique gérant des informations géographiques et spatiales. Il s’agit d’une base de données de points géographiques couplée avec des couches d’informations. Ce type d’outil se présente comme un logiciel composé d’une base de données, de calques qui se superposent et de fonctionnalités permettant d’interroger le SIG pour en extraire des informations et de fonctionnalités permettant d’agir sur les données (ajout, modification, suppression).

En plus d’avoir comme particularité de gérer des couches de données que l’on peut superposer les SIG possèdent aussi des fonctionnalités d’horodatage permettant de visualiser dans le temps les données. Un exemple grand public de SIG est l’interface Geoportail qui agrège des données en provenance de l’IGN et d’institutionnels. Il est possible à un utilisateur de choisir quelles couches de données il souhaite afficher ainsi que de remonter dans le temps. Pour voir l’envers du décor d’un SIG grand public, le projet OpenSource OpenStreetMap est un excellent exemple.

Derrière ce type d’usage grand public, les SIG sont aussi utilisés dans tous les métiers qui ont besoin de savoir ce qui se passe sur, sous terre et dans les bâtiments. Il existe ainsi un métier au croisement de la géographie et de l’informatique dédié nommé géomatique : les géomaticiens doivent aussi bien être à l’aise avec la géodésie, la manipulation et l’organisation des données, les statistiques et la manipulation d’éléments visuels pour obtenir des rendus efficaces.

Analyse et statistique, cadastre, voirie, urbanisme, environnement, forages… mais aussi prospection commerciale, tourisme, santé, gestion de réseaux, immobilier, gestion de tournées etc, les SIG sont très répandus et plébiscités car l’approche par couche géographique permet de facilement superposer des données qui semblent à-priori éloignées.

Les SIG permettent de :

  • Organiser et fédérer les informations géographiques ;
  • Produire des cartes ;
  • Rendre visible des informations géolocalisées ;
  • Extraire des informations avec une composante géographique ou spatiale ;
  • Anticiper.

Tous les SIG modernes ont à minima :

  • Une base géographique (coordonnées avec latitude et longitude, altitude, élévation de terrain, adresses) ;
  • Une gestion par calques ou couches de données ;
  • Des outils d’extraction.

Les SIG disposent tous de leurs propres couches de données de base mais il est facile et nécessaire de les interfacer avec d’autres couches de données. À partir d’un même socle technique, chaque métier peut personnaliser le SIG à ses usages. Comme le besoin de faire discuter entre elles les bases de données hétérogènes est important, il existe un organisme, l’OGC, qui propose un standard pour tous les SIG.

Les SIG principaux du commerce sont : ArcGIS, AutoCAD, CARIS GIS, MapInfo, Oracle Spatial. Il existe des dizaines d’autres SIG certains étant gratuits ou OpenSource.

 

Laisser un commentaire