Table

Une table est un des éléments fondamental des bases de données. Il s’agit d’un ensemble homogêne de données agencées sous forme de tableau suivant un format particulier et constitué de lignes et de colonnes. Pour les bases de données relationnelles, une table contient des colonnes correspondant aux différents champs connus à l’avance et dont la première ligne explique le contenu (un peu comme la première ligne d’un tableur qui énonce le contenu à venir en dessous).

table base de données
Les données d’une table sous forme de tableau

Dans le visuel joint, on voit bien la première ligne qui contient les en-têtes de colonne avec le numéro de la ville, le numéro de département, le nom de la ville, son code postal et une dernière colonne qui indique si la ville est active ou pas. En dessous, les premières lignes comprenant les données. Cette table en contient plusieurs milliers.

Ce nombre de colonne est défini en amont, lors de la conception de la base de données et est souvent fini. Les lignes, par contre, contiennent les données et leur nombre varient avec l’utilisation de la base de données (en croissant la plupart du temps). La première colonne de la table contient souvent la clé primaire.

Une table n’apparaît pas telle quel : elle est déjà modélisé dans le MCD en tant qu’entité. En passant au MPD et au MLD, les entités deviennent des tables en suivant des règles simples. Une fois cette opération réalisée, les tables peuvent être implémentées dans la base de données.

Une table contient aussi des données non visibles. Les contraintes qui s’exercent sur elles (relations entre tables), les indexes et autres joyeusetés qui permettent de garantir l’intégrité des données et leur accès rapide.